• La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    Génération 1, semaine 7

    Génération 1, semaine 8  Génération 1, semaine 9

    Génération 1, semaine 6

     Je suis la petite-fille de Vladimir Gothik, la fille de Rachel Wyandotte, une challengeuse des 100 Bébés, et de Marc Dumont, un extra-terrestre. Bien que ma mère ait passé sa vie à tomber enceinte, mon enfance a été très heureuse parmi mes nombreux frères et sœurs. Les aînés prenaient toujours soin des plus jeunes et ma mère ne nous a jamais négligés, malgré ses nombreuses sorties à la recherche de nouveaux amants. Grâce à mes bons résultats scolaires, j'ai décroché le poste convoité d'assistante de direction dans les affaires, et je m'acheminais sûrement vers la promotion promise par mon patron quand le pays a été frappé par un krach boursier sans précédent, entraînant la ruine de nombreuses familles et la fermeture de nombreuses usines. J'ai subi, comme mes autres compatriotes, de plein fouet la crise et me suis retrouvée du jour au lendemain sans emploi. Par bonheur, j'avais investi au début de ma carrière dans l'achat d'une petite maison à Brindleton Bay que je louais à un jeune couple. La banque ayant fait banqueroute, mon emprunt a été effacé, et dans le malheur général, je me suis retrouvé propriétaire d'une jolie petite maison. Tous n'ont pas eu ma chance, et me voici en route pour prendre possession des lieux et commencer une nouvelle vie à Brindleton Bay...

     

    Degré de galère financière :

    Lancer de dés : 19 ⇒ 20 000 simflouzes

     

  • [CF] Jour 1

    Ma maison est située dans le quartier portuaire de Brindleton Bay, plus communément appelé Quai du moustachu. D'après ce que j'ai compris, c'est un quartier très apprécié des pécheurs et des touristes... ainsi que des chats ! Je n'ai pas encore eu le temps de le visiter mais l'environnement de ma maison me plaît déjà beaucoup. L'air marin me change en tout cas de Willow Creek...

    [merci à sirhc59 pour la maison L'Économe]

    La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    Penser à ma ville natale me fait immanquablement penser à ma famille laissée loin de moi, et la nostalgie m'étreint. J'avais pourtant proposé à l'une de mes sœurs de venir s'installer avec moi mais elle a préféré rester près des nôtres. Quelque part, je la comprends. Pourquoi se priver de la chaleur et de la solidarité des siens ? Mais la conjoncture étant ce qu'elle est, il m'était impossible de revendre ma maison ni de trouver de nouveaux locataires...

    La nouvelle vie d'Ida Wyandotte  La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    Encore heureux que je ne suis pas tout à fait seule. J'ai ma petite chatte bâtarde Myrtille pour me soutenir dans cette épreuve et écouter mes doléances...

    La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    En déambulant dans le quartier, j'échoue devant le bar Aux pattes salées, et je n'hésite pas longtemps avant d'en pousser la porte. Il faut dire que ma dernière mésaventure m'a un peu méchamment sonnée. Eh oui, j'ai dû accepter un boulot auprès du petit malfrat du coin. Après mon emploi dans les affaires, quelle dégringolade ! Ou quelle ironie du destin, selon le point de vue où l'on se place ! Ce qui me rassure, c'est que je ne vais pas tremper dans les affaires louches, apparemment. Non, je dois aider le patron à acheter des cadeaux pour sa femme et sa grand-mère... Bon, le problème, c'est qu'il ne me donnera aucun budget pour cela et que je devrais utiliser... mes doigts agiles, si vous voyez ce que je veux dire !! ^^

    La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    La barmaid engage aussitôt la conversation avec moi.

    Barmaid : Nouvelle, ici ?
    Moi : Tout ce qu'il y a de plus nouvelle ! Je viens d'emménager sur le terrain Le Bout de la queue...
    Barmaid : Eh bien, bienvenue à Brindleton ! Vous verrez, vous vous plairez parmi nous... Au fait, je m'appelle Eliza Pancakes.
    Moi : Et moi, Ida Wyandotte. Dites-moi, est-ce qu'il est plus facile de trouver, et surtout, de garder un emploi, ici ?
    Eliza : Ici, c'est comme partout ailleurs, la crise totale. Aussitôt embauché, aussitôt débauché. Je sais que demain matin, je vais devoir à nouveau pointer à Sim Emploi...

    La nouvelle vie d'Ida Wyandotte  La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    Mais nous ne restons pas longtemps seules, Eliza et moi, qu'un brun entreprenant s'installe au comptoir.

    Beau brun (bon, OK, tout le monde l'a reconnu!^^) : Hey, how ya doin' ?
    Moi : Hello...
    Eliza : Faites attention, Ida ! Don Lothario est le bellâtre de la franchise, prompt à séduire toutes les femmes qu'il accoste...

     La nouvelle vie d'Ida Wyandotte  La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    Moi : Ah bon ? Ce monsieur est un séducteur ? Effectivement c'est vraiment la crise...
    Don : Pas la peine de vous montrer désagréable... Il y a un cœur qui bat sous ce large poitrail !
    Moi : Désolée, je voulais dire que vous aviez pourtant l'air bien inoffensif !

     La nouvelle vie d'Ida Wyandotte

    Don : Croyez-moi ou pas mais c'est justement cet air inoffensif qui est mon arme la plus redoutable !
    Eliza : Et moi qui croyais que c'était votre joujou extra ! Un mythe vient de s'effondrer...

    [CF] Jour 1  [CF] Jour 1

    Je finis de siroter en silence mon Cranerlet Nuala de Riverblossom, puis me lève précipitamment en même temps que Don et lui tambourine le torse de mon index (hum, c'est vrai qu'il est musclé le bougre !).
    Moi, légèrement éméchée : Et oùùù-où comptez-vous aaaller si vite ? Alors, comm' ça, vous aussi, vous m'abandonnez ?
    Don : Heu, j'allais juste aux toilettes, mais je reviens bien vite !

    [CF] Jour 1

    [CF] Jour 1 [CF] Jour 1

    Ah ouais... Quand Eliza parlait de la valse des emplois, effectivement, les barmen se suivent à la vitesse de l'éclair. Mécontente d'avoir perdu ma psy de comptoir, et l'alcool aidant, je m'en prends au nouveau barman.

    [CF] Jour 1

    Bon, ne vous méprenez pas  Ce semblant de baiser, c'est juste une pose qui beugue dans mon jeu et qui s'enclenche dès qu'on s'enlace. Bon bis, je ne l'enlaçais pas vraiment mais tentais de lui faire les poches. Oui, je sais, c'est moche, mais c'est la crise, que voulez-vous...

    [CF] Jour 1 [CF] Jour 1

    Après avoir réussi mon larcin, en confiance, je lui balance une boisson au visage.  Soit j'ai l'alcool mauvais, soit ma conscience professionnelle me pousse à améliorer ma compétence malice. Je vous laisse le soin de choisir...

    [CF] Jour 1

    Evidemment, tout le monde est choqué par mon comportement, et je suis aussitôt mise à la porte par Victor Feng, alors que Don Lothario n'est toujours pas redescendu des toilettes.

     [CF] Jour 1

    J'hésite entre l'attendre dehors ou aller cacher ma honte dans un endroit isolé, et finalement, c'est la deuxième option qui l'emporte, et je me retrouve à prendre le ferry pour l'île des Herbes mortes où je me réfugie dans le musée.

    [CF] Jour 1

    [CF] Jour 1

    [CF] Jour 1

    Mais dans quel état va me revenir ma petite Myrtille ?!? C'est une vraie petite sauvage !

    [CF] Jour 1

    Je décide de faire le tour de l'île. Cette promenade est revigorante, en plus d'être un plaisir pour les yeux. Les couleurs de la mer et de l'horizon se confondent, et les embruns me caressent doucement le visage.

    [CF] Jour 1

    Je finis en montant dans le phare pour contempler le paysage encore sauvage qui s'étale sous mes yeux. Regarder les vagues qui viennent se fracasser contre les rochers est un spectacle fascinant. En outre, l'air marin a désembrumé mon cerveau des vapeurs de l'alcool...

    [CF] Jour 1

    [CF] Jour 1

    [CF] Jour 1

     Il est bien connu que l'air marin, ça creuse. rentrée à la maison, je m'attèle donc à la préparation du dîner. enfin, si miss Myrtille me laisse faire...

     

    Bilan :

    Budget de départ : 20 000§
    Verres au bar : - 30§
    Faire les poches : + 63§ (je pense que j'ai fait une boulette mais bon...)
    Budget fin de journée : 1383§

    Jour 1 : tirage événement Se noyer dans un verre (19) - réussi (mais aucune récompense à part une gueule de bois !^^)

     

    Pin It

    4 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique