• [SimliZations] Prologue

    Prologue

    Torgan marchait depuis des jours sans but précis, poussé par un instinct plus fort que la raison. Il avait abandonné à contre-cœur Sayla à son sort plusieurs jours auparavant. Sayla ne désirait plus se battre contre le destin. La mort de son enfant l'avait terrassée, plus sûrement que les griffes acérées du machairodus. Torgan se demandait si elle était toujours de ce monde ou si elle avait laissé la mort la saisir, ce qui ferait de lui le dernier représentant de son clan. Le clan du Silex Bleu.

    Repenser aux siens fit resurgir les images de sa terrible découverte.

    Morts. Ils étaient tous morts. Les chasseurs, les femmes, les enfants, les vieillards. Personne n'avait été épargné.

    Prologue

    Prologue

    Ce jour-là, Torgan revenait tout fier de l'isolement de son initiation qui avait duré une lune entière. Le rite avait débuté une nuit où il avait été emporté dans la forêt avec ses armes et ses fourrures et frotté d'ocre rouge. Contraint au silence, à la solitude, au jeûne et à l'ascèse, il avait dû vivre seul pour démontrer à tous qu'il était capable de vivre du produit de sa chasse, et par la suite en faire profiter les membres de sa harde.

    Le jour de son retour aurait dû être marqué par une fête et des danses pour signifier à tous qu'il était entré dans le monde des hommes. Il aurait dû recevoir sur son visage les tatouages de sa tribu tracés par le chaman. Mais rien ne se déroula comme il l'avait imaginé durant son isolement.

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Il se souvenait parfaitement du jour de son retour.

    Au coude de la rivière bleue qui marquait la frontière de son clan, il avait remarqué assez rapidement que quelque chose clochait. Aucune femme ne se trouvait sur la berge. Aucun enfant dans leur sillon à s'éclabousser ou à pousser des bouts de bois sur l'eau.

    Au loin, les fumées des âtres signalaient la position du camp. Mais ce n'était pas comme d'habitude. La fumée s'élevait différemment au-dessus de l'horizon. Il avait accéléré le pas en humant l'air, mais seuls les effluves de la rivière et de la forêt lui étaient parvenus, et quelques traces délétères d'animaux en maraude.

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    En se rapprochant, l'odeur âcre du sang et de la mort avait assailli ses narines et il s'était mis à courir au mépris de toute prudence.

    Il avait buté en premier sur le corps sans vie de Ull, le vieux chaman, le torse ouvert de l'entrejambe à la gorge, les intestins répandus sur le sol, et avec eux une odeur aigre. Plus loin, le meilleur chasseur de la tribu, Wogan, le crâne défoncé, avait réussi à emporter avec lui trois guerriers ennemis. Torgan les avait reconnus à la marque sur leurs avant-bras : deux entailles profondes, d'inégales longueurs, représentant les deux cornes du rhinocéros laineux.

    Ainsi, c'était cette tribu qui avait attaqué leur camp ! Torgan ne savait pas les siens en guerre avec elle. Mais tant de choses avaient pu se passer en une lune. La lutte pour la survie dans cet environnement hostile était implacable. Dans ces conditions, les territoires de chasse étaient âprement défendus, et les expéditions punitives inéluctables. Torgan ne voyait pas d'autre raison à cette attaque sanglante : les siens s'étaient aventurés trop loin dans leur chasse, empiétant le territoire des Rhinocéros laineux.

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Cela faisait des jours et des jours que Torgan marchait sans but précis, poussé par un instinct plus fort que la raison. Il avait suivi la direction où se couchait le soleil mais jusqu'ici, il n'avait croisé aucune présence humaine. Le paysage s'était lentement métamorphosé au gré de sa migration, les steppes succédant à ses forêts natales. Il avait traversé des rivières, dégringolé des ravins, escaladé des pentes, traversé des broussailles qui lui avaient lacéré la peau, mais ne sentant ni la douleur, ni la fatigue, ni la soif ni la faim, il avait continué inexorablement sa fuite en avant, récoltant quelques fruits sauvages ou disputant quelque quartier de viande aux hyènes ou aux oiseaux rapaces en chemin.
    Il repensa avec douleur aux siens dont il avait dû abandonner la dépouille aux charognards. Mais il eût été trop dangereux pour lui d'accomplir les rites funéraires, les Rhinocéros laineux pouvant réapparaître à tout instant. Ils avaient pourtant pillé tout ce qui pouvait l'être, et Torgan n'avait réussi à récupérer que quelques herbes thérapeutiques et quelques morceaux de viande séchée dans une cache inviolée.

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Ainsi que Sayla et son enfant qui avaient miraculeusement échappé au massacre.
    Temporairement.

    Car l'enfant avait finalement succombé à leur marche forcée et Sayla s'était ensuite écroulée sur le bord du chemin, refusant de lâcher le petit corps sans vie.

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Torgan aurait pu aussi s'abandonner au désespoir. Parfois, quand la solitude lui pesait trop lourdement, il avait songé à s'allonger pour laisser la mort l'emporter. Mais l'amour de la vie bondissait dans son jeune corps plein de sève et une espérance farouche le forçait à continuer à avancer.

    Le paysage avait encore changé, et plus encore les senteurs qu'il distillait, des odeurs qu'ils n'avaient jamais senties jusque-là. Des effluves résineuses, une odeur à la fois salée et humide mais vivifiante, des exhalaisons d'algues et de vase.

    Son regard fut soudain attiré par une nuée de corbeaux qui tournoyaient au loin au-dessus d'un point précis. Poussé par la curiosité, Torgan bifurqua dans cette direction. L'œil fixé sur les charognards en vol, il traversa une immense étendue de sables blancs gorgés d'eau, puis des herbus balayés par les vents.

    Une forme humaine était là, couchée au pied de la falaise dans une position anormale. La chute qu'elle avait faite avait dû être mortelle mais Torgan voulut s'assurer que le souffle de vie l'avait bien quittée. Il commença par s'approcher.

    Prologue

    Prologue

    Prologue

    Prologue

     

     

     

    « Rétrospective de 2017Printemps 1 - Montsimpa - Famille Simpa (du jeudi au lundi) »
    Pin It

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 9 Janvier à 14:25

    Waouh!  quel début haletant au rythme de la course effrénée et des découvertes de Torgan.  J'ai adoré! ♥♥

      • Mardi 9 Janvier à 19:27

        Merci beaucoup, Eulaline ! ♥♥♥ Venant d'un auteur que j'aime lire, c'est particulièrement touchant... Je suis heureuse que tu aies ressenti cette course effrénée. J'avais envie par les images et le choix de certains mots faire passer quelque chose de plutôt sensoriel, Torgan et les siens étant intimement liés à cette nature des temps préhistoriques grandiose et implacable !

    2
    GGO
    Mercredi 10 Janvier à 00:14
    Je ne m'attendais pas du tout à ça! La découverte n'en est que meilleure! C'est super bien écrit, les screens sont superbes, je retrouve un talent narratif que je n'avais pas vu depuis longtemps! Bravo c'est superbe! Très réussi! <3
      • Mercredi 10 Janvier à 09:54

        J'avoue que la présentation des différents camps ayant été faites sur un ton plutôt humoristique ait pu être trompeuse... Mais j'avais envie de me replonger vraiment dans l'écriture... Ecrire mes différents compte-rendus sur les challenges que je fais est un exercice rigolo et reposant mais également frustrant. En tout cas, je me sentais de plus en plus frustrée... Bref, tes mots me vont droit au coeur ! ♥♥♥ Je ne sais pas si c'est pareil pour toi, mais quand j'écris, je ne me rends pas compte si la qualité est au rendez-vous, si ce que je veux faire passer fonctionne, donc merci pour tes retours et ceux des autres lecteurs qui motivent à continuer (ouais, espérons que la prochaine MAJ ne soit pas dans 1 an !! winktongue)

    3
    L'arbre en boule
    Mercredi 10 Janvier à 11:03

    Déjà, bravo pour les images que je trouve magnifiques ! cool Certains paysages me rappellent d'ailleurs des images de "l'âge de glace" smile

    Après tous ces événements macabres, cette course solitaire et désespérée de Torgan pour fuir la mort et tenter de rejoindre le monde des vivants, je l'ai suivie en croisant les doigts pour que l'espoir renaisse et... ça a marché wink2

    Tu es vraiment douée Parthenia, et cela, quel que soit le thème de tes histoires. C'est une qualité rare de pouvoir faire rire tes lecteurs/trices, les faire vibrer et faire ressentir les émotions de tes personnages sans chichis, sans "délayage", mais juste avec des phrases claires, précises, où le choix des mots est important. Et ce talent là n'est pas donné à tout le monde ! money

      • Jeudi 11 Janvier à 08:12

        Waouh, ton commentaire me laisse sans voix (et une Parthenia sans voix, ça n'arrive pas tous les jours !! winktongue)... Tes mots me font vraiment chaud au coeur !

        Ah, L'âge de glace, j'adore ! Je l'ai regardé un nombre incalculable de fois avec mon fils quand il était tout petit... Inconsciemment, cela a sûrement dû m'influencer pour les screens... Mais également La guerre du feu avec ces plans magnifiques sur ces trois jeunes guerriers perdus dans l'immensité de la nature (je me souviens que cela m'avait beaucoup marquée)...

        En tout cas, merci beaucoup pour tous ces compliments qui me touchent beaucoup ! J'écrivais beaucoup quand j'étais adolescente, puis pendant plus de quinze ans, j'ai arrêté avant de reprendre avec les sims... mais c'est rare que je partage ce que j'écris, alors forcément, ça aune résonance particulière quand les lecteurs me font part de leurs ressentis ! Encore merci et à bientôt pour la suite des aventures de Torgan ! wink2

    4
    Vendredi 12 Janvier à 09:30

    On ne peut pas dire que Torgan ait un début de vie facile ! J'espère qu'il va arriver à s'en sortir. A cette époque, il valait mieux être entouré pour pouvoir survivre, tant au niveau alimentaire qu'au niveau des dangers de la vie sauvage (quoique là, c'était plus les autres humains dont il fallait se méfier).

    Je ne t'attendais pas dans ce registre quelque peu dramatique mais j'aime beaucoup ton écriture :) . C'est vrai que tu nous avais quelque peu mis sur "la mauvaise piste" lors de la présentation de tes tribus. Donc, on peut s'attendre à tout, je ferais attention la prochaine fois.

    Je suis admirative devant tes screens. Quel travail pour la pose des personnages ! Et tu as bien tiré parti de Granite Falls, l'endroit se prête à merveille pour les débuts dans la préhistoire.

    Bon, j'espère que Torgan sera l'initiateur d'une grande lignée "simesque" et qu'il aidera les siens à évoluer. smile

      • Vendredi 12 Janvier à 10:53

        Comme tu le soulignes judicieusement, Torgan ne pourra pas survivre seul encore très longtemps, il a besoin de s'intégrer parmi une autre tribu et de bénéficier de la solidarité et de l'entraide d'autres humains... J'espère que le jeu ne me jouera pas de vilains tours... en le faisant périr par exemple dans un feu de camp (comme il m'est déjà advenu dans un autre challenge !! he)...

        Merci pour mes screens... c'était la première fois que j'utilisais les poses dans mon jeu et j'ai parfois dû faire des montages pour obtenir ce que je voulais (par exemple, l'enfant ne se mettait pas sur la mère...) :

        J'aurais bien aimé rester à Granite Falls dont les paysages sont si bien adaptés au challenge, mais même avec un mod, il est impossible de faire rester les foyers indéfiniment sans avoir à les réinstaller régulièrement...

        Je prie aussi le Grand Mog'Ur pour que Torgan nous donne une longue et belle dynastie... wink2

        Merci pour ton message en tout cas ! kiss

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :