• Garance et monsieur le député

    Garance et monsieur le député

    Quand une pasionara de gauche et un aristocrate de droite sont obligés de faire alliance pour gagner les élections, leur collaboration est-elle vouée à l'échec et la fin du monde proche ?

    YES, THEY CAN !

  • Garance fulminait de rage. Elle se sentait piégée, trahie, acculée. Et par le fait de son propre mentor. Celui-ci fixait sur sa protégée un regard pétillant de malice, ravi de voir la jeune femme au caractère explosif sortir de ses gonds après l'énoncé de sa proposition. Il aurait juré voir de la fumée sortir de ses narines et de ses oreilles.

    « Mais enfin... c'est insensé ! Comment pourrais-je accepter ton offre sans risquer de provoquer une crise cardiaque chez mes parents ?»

    Chapitre 1

    Garance Dunoyer avait été élevée dans une famille de fervents simmunistes dont elle était à la fois la plus grande fierté et la plus grande déception. Fierté car, fille d'ouvriers, elle avait été la première à faire de grandes études pour lesquelles elle avait obtenu avec brio un diplôme de l'Institut d'études politiques de Champs les Sims , puis de l'École simtionale d'administration et enfin de Sciences Po d'où elle était sortie major. Mais déception lorsqu'elle avait rendu sa carte au Parti simmuniste pour s'engager auprès des simcialistes. Et maintenant, après des années de bons et loyaux services, Stéphan Fogel lui demandait d'offrir son conseil d'experte politique à Corentin de Neuville, député de centre droit aux convictions aussi instables que sa vie sentimentale débridée. Ses parents ne pourraient jamais lui pardonner une telle dérogeance. Peut-être même décideraient-ils de la déshériter ?

    Chapitre 1

    «Je ne comprends pas comment, toi, un homme de gauche, puisse avoir envie d'aider un homme tel que de Neuville ! Il ne partage pas les mêmes valeurs que toi ! Je te rappelle qu'il a manifesté contre le mariage homosexuel... Qu'il alimente régulièrement la presse à scandales par ses frasques !

    - Concernant le mariage gay, Corentin n'était qu'un tout jeune député alors, dix années se sont écoulées, il a bien le droit d'avoir changé d'idées depuis, tu ne crois pas ?

    - Je ne crois pas que les gens changent aussi aisément... Surtout pas un homme politique, ou alors par opportunisme...

    - Et pourtant, crois-moi, Corentin a évolué. Se rendant compte de ses erreurs, il a même changé de parti. Il a complètement renié ses idées rétrogrades. Quant à sa vie privée, elle ne reflète en rien la sincérité de son engagement politique.

    - Tu oublies que les gens ne vont jamais vouloir d'un noceur comme député. Ils veulent quelqu'un de travailleur, quelqu'un de sérieux...

    - Et c'est ce que de Neuville est malgré les apparences», la coupa Fogel.

    Excédée, Garance posa ses deux mains à plat sur le bureau :

    Chapitre 1

    «Allons, soyons sérieux deux secondes, Stéphan ! Cet homme a été élu « Célibataire de l'année » par le magazine Nouba. Qui voudrait du séducteur le plus célèbre de Simland à l'Assemblée simtionale ?

    Chapitre 1 : "Je vais leur faire une offre qu'ils ne pourront pas refuser."


    - Je te rappelle que les femmes aussi votent !»

    Choquée, Garance fixa son vieil ami avec reproche.

    «Par amitié, je passerai outre ta remarque aussi sexiste que cliché sur les femmes... Par contre, j'aimerais que tu me dises pourquoi tu tiens tellement à lui offrir mes services. Attends, laisse-moi deviner ! Tu veux que j'infiltre sa campagne  pour la saborder de l'intérieur, c'est ça ?

    - Ce que tu peux déborder d'imagination parfois... La vérité est beaucoup moins rocambolesque ! Car, figure-toi que la mère de Corentin est une vieille amie et que je lui ai promis d'aider son rejeton...

    - Et pourquoi ne l'aides-tu pas toi-même au lieu de m'envoyer seule au casse-pipe ?

    - Parce que je suis un homme du passé et que Corentin a besoin de sang neuf qui boostera sa campagne !

    - Il a surtout besoin de redorer son image ! Tâche qui relève plus du directeur de conscience que du directeur de campagne ! Je ne peux donc accepter ! Ce serait aller à l'encontre de tous mes principes, et un suicide professionnel à plus ou moins long terme !

    - J'ai bien peur que tu n'aies pas le choix, Garance ! Tu es grillée auprès de tout le monde ici ! Ce ne sont évidemment pas tes compétences qui sont remises en cause - tout le monde s'accorde pour reconnaître ton savoir-faire – mais ton caractère est juste impossible ! Tu dis ce que tu penses au moment où tu le penses, égratignant les ego de chacun – et le grand plumbob sait que les ego des hommes et femmes politiques sont surdimensionnés ! Tu refuses tout compromis, tout arrangement avec la vérité même pour servir les intérêts de la cause ! Plus personne ne veut travailler avec toi...

    - Plus personne, à part monsieur de Neuville je suppose ?

    - Corentin est lui-même aux abois, et n'a pas plus le choix que toi !

    - Présenté comme cela c'est follement motivant !

    - Rencontre-le, écoute ses arguments, puis tu décideras en ton âme et conscience si tu veux travailler pour lui...

    Chapitre 1

    - En mon âme et conscience, vraiment ? Ironisa Garance qui connaissait le talent de manipulateur de son mentor.

    - Mais oui, vraiment ! Promets-moi seulement de mettre de côté tes préjugés, et tu verras peut-être qu'il a une position très intéressante sur certains thèmes qui te tiennent à cœur... comme l'écologie...

    - Un homme de droite ayant une position très intéressante sur l'écologie ? Voyez-vous ça...»

    Fogel répondit à sa question par une autre question :

    «Cela te dérangerait vraiment de soutenir un homme de droite qui aurait de bonnes idées sur certains sujets ? Ou as-tu l'esprit trop partisan pour agir dans l'intérêt général ?»

    Cette dernière remarque sembla faire mouche car Garance soupira, vaincue :

    « C'est bon, je rencontrerai ton monsieur de Neuville.

    - Alors, je passerai te chercher ce soir pour une soirée que donne Madame Gothik en son honneur. Tu as trois heures pour te dégoter une tenue de soirée appropriée. Alors, par pitié, n'en choisis pas une mémérisante pour une fois, et mets de la couleur ! Je n'en peux plus de tes tailleurs gris ou noirs...

    - Mais c'est toujours très chic le gris ou le noir, se défendit la jeune fille sur un ton penaud.

    Chapitre 1
    - Mais oui, mais oui, pour un enterrement, je n'en doute pas !» Se moqua Stéphan tout en la poussant doucement dans le dos pour la mettre dehors et convoquer le fils de sa vieille amie.

    «Et maintenant, à l'autre», pensa Stéphan Fogel déjà fatigué à l'idée de devoir batailler deux fois plus qu'avec Garance.

     

    Chapitre 1

    Corentin de Neuville n'était pas arrivé depuis dix minutes dans le bureau du sénateur Fogel qu'il tirait déjà une tête de six pieds de long. Non seulement, le vieux briscard avait eu l'outrecuidance de le convoquer comme n'importe quel rond-de-cuir, mais en plus il insistait pour lui mettre entre les pattes l'insupportable Garance Dunoyer, arrogante petite fonctionnaire sectaire et nihiliste.

    «Ta campagne est à l'image du Titanic : elle coule lentement mais sûrement et je ne vois personne pour la sauver...

    - Personne, à part mademoiselle Dunoyer ? Mais acceptera-t-elle de travailler pour un suppôt du grand capital ?

    - Garance est elle-même aux abois, et n'a pas plus le choix que toi !

    - Présenté comme cela c'est follement motivant !

    Chapitre 1

    - C'est marrant, mais elle m'a dit exactement la même chose. Rencontre-la, écoute ses conseils et ses suggestions, puis tu décideras en ton âme et conscience si tu veux qu'elle travaille pour toi...

    - En mon âme et conscience, vraiment ?

    - Mais oui, vraiment ! Promets-moi seulement de mettre de côté tes préjugés, et tu entreverras peut-être les qualités qui pourront redresser la barre...

    - Laisser entrer une pasionaria de gauche dans mon équipe de campagne, est-ce vraiment raisonnable ? Tu es sûr que tu n'es pas payé par mes rivaux pour faire définitivement capoter ma campagne ?

    - Pour cela, tu te débrouilles très bien sans elle ! Encore un seul petit scandale et tu es définitivement grillé !

    - C'est bon, je rencontrerai ta demoiselle Dunoyer, soupira Corentin, contrarié de reconnaître le bien-fondé de ses arguments.

    Chapitre 1

    - Je passerai avec elle ce soir à ta soirée de collecte de fonds. Essaie de ne pas l'aborder avec ton air de séducteur et tes phrases charmeuses, ce serait le meilleur moyen de la braquer contre toi ! Et le grand plumbob sait qu'elle est déjà prévenue contre ta réputation de don juan impénitent !

    - Hé bien, j'ai follement hâte de rencontrer cet austère parangon de vertu ! J'espère qu'elle a compris que c'était ma campagne qu'elle devait sauver et pas mon âme ?

    - Les deux ne sont-elles pas liées finalement ?» Souligna avec malice le vieux Fogel.

    Corentin souffla son déplaisir par le nez et Stéphan se fit la remarque amusante que ses deux protégés possédaient le même tic.

     

    Pin It

    6 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique