•  

    Elle ramassa le chapeau sur la coiffeuse, l'enfonça sur sa tête et se dirigea d'un pas décidé vers le perron.
    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 41.9

    Elle marcha droit devant elle en direction de la gare routière en priant de trouver quelqu'un pour la prendre en stop.

    Dehors, il pleuvait...

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 40.8

    Lélio s'était endormi, un sourire heureux flottant sur ses lèvres. Bella embrassa tendrement son épaule nue, puis, elle se leva avec détermination pendant qu'elle en avait encore le courage.
    Sans faire de bruit, elle se dirigea vers l'armoire pour en tirer un pantalon et un tee-shirt. Elle s'habilla en vitesse, noua ses cheveux en deux tresses égales et s'assit à la coiffeuse. Elle
    ouvrit précautionneusement le tiroir, en fit glisser une feuille vierge et un stylo plume, puis s'attela à  la tâche la plus difficile qu'elle ait eu à  faire (cela, elle en était intimement persuadée, même amputée de ses souvenirs) :
    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 40.8
    Elle le contempla une dernière fois longuement, voulant graver à jamais ses traits dans sa mémoire.

    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 40.8

    Elle tourna rapidement les talons de peur de se laisser attendrir.
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 39.8

    Ensuite... Lélio ne se souvint pas comment ils rentrèrent à  la villa, ni comment ils se retrouvèrent dans la chambre les mains soudées et leurs yeux se dévorant avec une sorte d'avidité douloureuse... Ils restèrent un long moment ainsi à  s'avouer silencieusement le désir qu'ils avaient l'un de l'autre.
    Plus rien ne comptait que ce moment hors du temps.

    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 39.8

    Le lit craqua quand ils se laissèrent lourdement tomber dessus...
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    38 8 photo 388.jpg

    Sans trop savoir comment, ils se retrouvèrent sur la piste de danse. Lélio n'aurait pu désirer meilleure chanson pour accompagner leur premier slow : c'était Stairway to Heaven de Led Zeppelin. Lélio entendait son cœur battre la chamade. Il tentait de rester lucide en maintenant une distance respectable entre leurs deux corps mais ce fut Bella qui abolit toute convenance en se serrant étroitement contre lui.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Evidemment, la jeune femme n'entendait pas écourter la soirée, et Lélio n'eut pas le cœur de contrarier son envie de s'amuser. Il l'emmena dans un restaurant situ& à  la lisière du désert. C'est sous un ciel d'indigo constellé de mille étoiles qu'ils prirent place sur la terrasse du premier étage. La terrasse leur offrait une vue magnifique sur l'immensité figée du désert.
    Lélio et la jeune femme goûtaient en silence la douceur de cette nuit.
    - Merci, murmura-t-elle finalement d'une voix presque inaudible.

    Le jeune homme la regarda d'un air surpris et interrogatif.

    - Merci de m'avoir présentée à votre amie Inna sous un prénom d'emprunt... lui expliqua-t-elle. Vous ne pouvez pas savoir ce que cela représente pour moi. Vous m'avez donné, même fugitivement, une identité. Bella... C'est joli... D'où cela vient-il ?

    - C'est de l'italien, cela signifie belle... Parce que vous me faites penser à  una ragazza bella...

    - Bella... répéta-t-elle rêveusement. Cela me plaît beaucoup... Me trouveriez-vous ridicule si j'empruntai ce prénom jusqu'à  ce que la mémoire me revienne ?

    -Eh bien, Bella, trinquons à votre nouveau prénom.
    Ils se sourirent avec complicité.

    Le reste du dîner se déroula avec le même bonheur. Puisque Bella ne pouvait parler d'elle, ce fut Lélio qui lui confia ses souvenirs d'enfance et d'adolescence. Bella se passionnait pour ses paroles et le relançait de mille questions.

    Peu à peu, les dernières barrières tombaient. Ils étaient surpris de s'entendre aussi profondément, eux qui ne se connaissaient que depuis 24 heures.
    Lélio, le cœur plein d'espérances, osa poser sa main sur la sienne sans croire que Bella la lui abandonnerait. Elle lui rendit la pression de ses doigts, remerciant silencieusement la pénombre de cacher la soudaine rougeur qui envahissait ses joues.

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    La jeune femme s'était sagement assise sur un bout de banquette, non loin de la piste de danse où Lélio officiait, indifférente au bruit et à la presse.

    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, Une heure plus tard...

    Elle ne pouvait s'empêcher de repenser au moment où elle était sortie de la salle de bain, savamment maquillée et coiffée (tiens, encore un talent à  son actif !), revêtue d'une robe en lamé d'or qui l'habillait comme une seconde peau et qui dévoilait son dos et son ventre musclés. Lélio était resté comme pétrifié à  son apparition. Elle avait juste eu le temps de voir s'allumer fugacement dans ses yeux clairs une lueur de désir.
    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, Une heure plus tard...
    De son côté, Lélio avait bien du mal à  se concentrer sur sa platine et tentait vainement d'oublier la présence de la belle inconnue tout près de lui. « Cette femme est trop belle pour toi, n'y pense même pas, essayait-il de se convaincre ». Il se sentait au supplice de poursuivre après son travail la soirée en sa compagnie. Comment se désister sans la décevoir ?
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 35 .7

    Reprise par ses démons, elle resta prostrée de longues heures, les bras repliés autour de son buste, à  se balancer d'avant en arrière, cherchant désespérément la plus petite étincelle de sa vie passée.

    Elle repensa soudain au piano droit au fond du salon et c'est tout naturellement qu'elle y descendit pour s'asseoir sur le tabouret et laisser courir ses doigts sur les touches noires et blanches. Son visage transfiguré reflétait le plaisir qu'elle prenait à  jouer.
    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 35 .7
    C'est ainsi que la découvrit Lélio, complètement habitée par la musique. Il choisit de taire sa présence pour la contempler à  sa guise. La voir si belle, si gracieuse, si racée le comblait de
    bonheur...Enfin, il se résigna à  rompre le charme en applaudissant à  tout rompre la prestation de la jeune femme, qui sursauta.

    - Oh ! Je ne vous avais pas entendu arriver, lui murmura-t-elle dans un sourire.

    - Je ne voulais pas interrompre ce « Clair de lune » si poignant. Beethoven ne l'aurait pas renié... Je ne savais pas que vous étiez une pianiste si émérite...

    - A vrai dire, je ne le savais pas moi-même... et je ne savais pas que j'étais en train de jouer du Beethoven... J'ai juste eu envie de jouer... et c'est venu comme ça, spontanément !

    - Comme quoi, vous n'avez pas tout oublié et vous avez préservé la mémoire de vos compétences et talents... Je me demande quel autre don vous allez mettre en pratique ?

    L'inconnue était tellement contente de le revoir qu'elle ne put se retenir de le taquiner :

    - Je ne sais pas pourquoi mais je suis persuadée que vous venez de faire allusion à  mes prétendus talents de cuisinière... Je vous préviens, ce sera à  vos risques et périls !

    - J'aurais vraiment aimé vous voir vous affairer aux fourneaux mais malheureusement je dois retourner à  la discothèque dans une heure pour prendre mon service.

    La jeune femme ne cacha pas sa déconvenue.
    Blog de lelio : Lélio et le mystère de la femme brune, 35 .7
    - Vous allez donc me laisser encore toute seule ?

    - Je n'ai pas pu me décommander à  la dernière minute, cela n'aurait pas été convenable... Par contre j'ai pris mes dispositions pour les jours à  venir...

    La jeune femme sentit à  nouveau un puissant sentiment d'angoisse l'envahir. Elle se mit à  trembler sans pouvoir se maîtriser.

    - Je vous en prie, n'est-il pas possible que je vous accompagne ? insista-t-elle au bord du désespoir.

    Lélio sembla hésiter et la jeune femme poussa son avantage :

    - Ne pensez-vous pas que cette expérience pourrait m'aider à  guérir ? Provoquer un déclic ou du moins raviver quelques souvenirs ?

    - Dépêchez-vous alors... Vous avez une heure pour vous préparer...

     

    Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires