• 12.3

     

    - Mademoiselle, mademoiselle... M'entendez-vous ? s'enquit-il avec inquiétude.

    - Où... où suis-je ? balbutia la jeune femme d'une voix éraillée.

    - Ne vous inquiétez pas, mademoiselle, je vais appeler la police et les secours. Vous ne craignez plus rien...

    - NON !!!!!!!! s'affola l'inconnue. Attendez un moment... Par pitié... ils... ils sont partout...

    Lélio posa la main sur l'avant-bras de la jeune femme dans un geste d'apaisement : sa peau était aussi chaude qu'un chaudron en cuivre en fusion. Elle avait dû passer des heures au soleil. Son regard s'abaissa sur ses pieds : ils étaient en piteux état, salement écorchés, comme si elle avait marché pendant des heures et des heures sans chaussures.

    L'inconnue sentit l'hésitation du jeune homme et tenta d'en profiter.

    - Je vous en supplie... c'était horrible... ils... ils ne doivent pas me retrouver... par pitié, aidez-moi... juste... juste pour cette nuit...

    Lélio n'eut pas le temps de répondre, qu'elle avait à  nouveau perdu connaissance, épuisée par l'effort qu'elle venait de fournir...
    Le jeune homme, obéissant à  une impulsion, souleva le corps léger dans ses bras et reprit le chemin en sens inverse, priant pour ne croiser personne sur les quelques cents mètres qu'il avait àparcourir jusqu'à sa voiture...
    « 11.313.3 »
    Pin It

  • Commentaires

    1
    Vendredi 16 Octobre 2009 à 10:42
    Bravo pour les personnages, les décors et l'ambiance...... On s'y sent familier trés rapidement....! Lélio est sublime !! J'aime beaucoup l'histoire, c'est assé prenant... Bonne continuation
    2
    Jeudi 22 Octobre 2009 à 20:20
    quel héros !!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :